RECHERCHE

Projet de recherche quinquennal 2015-2019

Recomposition(s) de la Gouvernance Démocratique

Cette première ligne de recherche regroupe au sein de pôles thématiques les travaux comparatifs sur la transformation de l’Etat, la sociologie des élites et l’analyse de l’action publique, elle s’est enrichie dans plusieurs domaines de recherche telle que l’analyse du phénomène partisan, la sociologie des personnels ou des règles du jeu politiques, du genre, ou encore les politiques environnementales et la régulation internationale de la gouvernance démocratique.

La sociologie des élites du politique reste un chantier de recherche privilégié. Outre le prolongement d’un travail sur la rénovation des outils de l’analyse empirique (i.e. approche programmatique), la question de la formation de nouveau type d’élites en relation avec la transformation des Etats démocratiques est centrale. Dans cette perspective, la place des armées et de leurs élites dans la société contemporaine constitue un terrain de recherche toujours en cours d’exploration.

La consolidation de l’approche du phénomène partisan constitue une thématique en devenir. Plus large que l’analyse classique des politiques publiques, ce pôle thématique a pour objet l’analyse des processus de production et de mise en œuvre de normes diverses (Standards, labels etc.), qu’elles soient publiques ou privées, infra-étatiques, supra ou transnationales.
Transformations des Comportements Citoyens

La transformation des comportements citoyens est analysée à travers la sociologie électorale et l’analyse des formes de politisation alternative.

Les nouveaux comportements électoraux sont analysés autour de trois chantiers. Le premier appréhende l’influence du contexte sur la production des mobilisations et des choix électoraux. Le deuxième consiste en la réalisation de « field experiments ». Une première grande expérimentation en milieu réel a été réalisée à l’occasion de la présidentielle et des législatives de 2012. Elle a consisté à inscrire sur les listes électorales des individus qui, pour certains d’entre eux, n’avaient jamais voté. Ces expérimentations porteront toutes sur l’inscription et la participation. Le troisième porte sur les dynamiques de production et de circulation des opinions à partir des mouvements d’opinions sur le Web 2.0.

La politisation autrement repose sur des recherches interdisciplinaires sur des comportements ou des pratiques qui participent de la politisation des problèmes sociaux telle que la question du fait colonial ou l’approche iconographique des mobilisations protestataires.

La santé publique et le développement durable : nouveaux enjeux de gouvernement ?

La thématique du développement durable et les politiques publiques qu’elles recoupent (ie. Environnement, Santé/climat etc…), est au cœur des travaux du CEPEL. C’est à travers ces enjeux que les nouveaux fondements de l’action publique sont appréhendés. « Comment gouverner durablement les politiques publiques ? » constitue une question de recherche fédératrice sur la base de laquelle nous allons nous rapprocher des chercheurs du pôle AGROPOLIS International sur le site de Montpellier.

La thématique de la santé publique, porté par les enseignants chercheurs du Département de Sciences Humaines et Sociales de la Faculté de Médecine de l’Université Montpellier (Pr. L. Visier), complète notre nouvelle offre de recherche.Elle a pour objectif d’aborder avec différents outils théoriques et angles d’approches les changements qui affectent actuellement ce secteur d’action publique. Les secteurs de réforme de l’assurance maladie, les politiques anti-discriminations, les politiques d’environnement, ou encore la régulation internationale des normes agro-alimentaires constituent des terrains de recherche empirique privilégiés dans le cadre de ces recherches. Le développement des inégalités sociales sur les territoires de l’accès au soin sera privilégié.

Pour plus d’informations sur le projet, suivez ce lien.

Ici, le schéma du projet quinquennal 2015-2019 .

Bilan contrat quadriennal 2011-2014

Dossier d’évaluation 2011-2014:

 AERES Dossier evaluation 2011-2014