Emmanuelle REUNGOAT

Courriel

Page Academia

Tél: +33(0)4 34 43 28 47

Parcours professionnel

Depuis 2014 Maîtresse de conférences en Science politique à l’Université de Montpellier,
chercheuse au CEPEL.
2013-2014 Qualification aux fonctions de Maître de conférences par le CNU en sections 04,
19 et 22.
2012-2014 ATER puis chargée de cours à l’IEP de Strasbourg.
2012 Doctorat de Science politique, Université Paris 1 Sorbonne- Panthéon, mention très
honorable, avec les félicitations du jury
2011-2012 Research Assistant, London School of Economics (LSE)
2010-2011 ATER à l’Université de Picardie, Amiens.
2007-2008  Chargée de cours à l’Universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne, à l’Université de Tours et de Blois.
2006-2009  Allocataire de recherche puis monitrice, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Prix, distinctions et Coordination ou participation à des projets de recherche

Lauréate de l’accessit du Prix de thèse P. Pfimlin, Parlement Européen, Mai 2013

Coordination ou participation à des projets de recherche

Porteuse du projet Misha Jr « Territoires d’élection »,. (2014-2015)
Participation aux projets “RAGE: Hate speech and populist othering in Europe throught the racism, age, gender looking glass” et « E-engagement against violence in Europe », coord. française Université Paris 8 (2013-2014).
Participation au projet EACEA: “Youth Participation in Democratic Life.” London School of Economics (LSE), (2011-2012).

Axes de recherche :

Partis politiques & action collective, militantisme, extrême droite.
Analyse des discours politiques
Intégration européenne, Européanisation, Résistances à l’Europe & « Euroscepticisme », Élections européennes.

Responsabilités administratives

Responsable de la licence de science politique de l’Université de Montpellier.

Enseignements à l’Université de Montpellier :
Sociologie des acteurs politiques, Licence 2
Mouvements sociaux et mobilisations, Licence 2
Histoire de la Construction Européenne, Licence 3
Les populismes en Europe, Licence 3
Institutions européennes, Master 1
Histoire et analyse du journalisme, Master 1

Interactions avec l’environnement
Conférencière sur les lignes de recherche suivantes : les acteurs politiques et sociaux, la construction européenne et ses effets (citoyenneté européenne, euroscepticisme).

Publications diverses :
– « Représenter les citoyens via les groupes d’intérêts : enjeux et lacunes d’un système communautaire routinisé », Savoir/Agir, décembre 2013, n° 16, p. 103-110.
– « Le Vote, les Partis politiques », Coordinations du mensuel Le Monde Dossier et Documents,
avril 2012.

Les publications les plus représentatives

Direction de numéros de revue :

(avec J. Pozzi), « Une histoire des « anti-européens » : Vingt ans de mobilisations souverainistes et alter-européennes en France (1992-2012), Les Cahiers d’Histoire Immédiate, 2015.

(avec C. Bouillaud), « Opposés dans la diversité. Les usages de l’opposition à l’Europe en France », Politique Européenne, 2014, Vol. 1, n° 43.

Articles les plus représentatifs

« Mobilizing Europe in national competition: The case of the French Front National”, in special issue (N. Brack & N. Startin) “The times they are a changin’: Euroscepticism from the margins to the mainstream”, International Political Science Review, forthcoming 2015.

“Anti-EU Parties & the People. An Analysis of Populism in French Euromanifestos” in special issue (S. Dechezelles & L. Neumayer), “Is Populism a Side-Effect of European Integration? Radical Parties and the Europeanization of Political Competition”, Perspective on European Politics & Society, 2010, Vol.11, 3, p. 292-312.

« Des appropriations ordinaires de l’Europe. L’U.E. vue de l’ANPE », dans A. Crespy et M. Petithomme (dir.), L’Europe sous tension. Appropriation et contestation de l’intégration européenne, Paris, L’Harmattan, Logiques Politiques, 2010, p. 113- 131.