Manon RATEL

 

 

 

 

CV 2017

CV anglais

Parcours professionnel

Doctorante en science politique sous contrat à l’Université de Droit et Science politique de Montpellier à la rentrée 2017, je travaille sur l’impact des politiques publiques éducatives sur les publics scolaires, plus particulièrement sur le niveau de mixité sociale au sein des établissements. Ma thèse est dirigée par Geneviève Zoïa, chercheuse au sein du laboratoire du CEPEL. Cette recherche fait suite à un emploi étudiant d’AED dans un collège de la banlieue montpelliéraine, et elle se concentrera essentiellement sur le territoire de Nîmes.

Projet de thèse

Résumé : Il s’agit d’étudier une politique publique totalement expérimentale et controversée qui est la politique scolaire de mixité sociale à l’école, et son impact. Elle est expérimentale dans la mesure où elle vient objectiver une façon nouvelle de penser et donc de traiter les inégalités d’éducation. Puisque, longtemps, depuis les années 70 environ, les enquêtes ont montré que la réussite scolaire des enfants et des adolescents était surtout liée à leur milieu social (avec les effets de capital culturel). La politique sociale que je veux analyser répond à un diagnostic qui est différent : les inégalités d’éducation sont plutôt dues aux effets du territoire –en particulier ce qu’on a nommé les « ghettos » sur les parcours scolaires.

Mots clefs : mixité sociale – territoire – politique publique – inégalités sociales

Diplômes

2017 : Master 2 bilingue Recherche « Action publique et politique comparées »,  Université de Montpellier, mention Bien
2016 : Licence & Master 1 de Science politique, Université de Montpellier, mention Assez Bien.
2013 : Diplôme Universitaire Collège de Droit I, mention Bien.

Prix, et coordination ou participation à des projets de recherche

Le Prix du Conseil Régional 2017 du  Meilleur travail sur un sujet d’intérêt régional.
Elaboration et administration de questionnaires quantitatifs et qualitatifs – dans le cadre d’une étude sociologique sur la perception de la parité, d’une étude politique sur la stabilité du vote (sortie d’urne) ainsi que d’une étude marketing du MHSC (sortie de stade).