Paul ALLIES

Biographie :  

Paul Alliès est né le 8 juin 1945 à Pézenas. Il a fait ses études à la Faculté de Droit de Montpellier, qu’il achève avec un DES de Droit public (1968) et  de science politique (1969). Durant son service militaire comme lieutenant en Allemagne, il est recruté comme assistant de droit public puis devient maître de conférence de science politique de la Faculté de Droit de Montpellier. Il devient secrétaire du SNESup (FEN). En 1977, il soutient sa thèse d’Etat avec la mention « Très honorable avec éloges ». En 1991 il devient professeur de science politique. Entre-temps, il a été délégué auprès des services culturels de l’Ambassade de France en Italie en 1985 et a effectué plusieurs missions de longue durée à l’étranger (Mexico en 1982, Pékin en 1987).

Il est élu Directeur de l’UFR Droit en 1990, puis Doyen de la Faculté de Droit, Economie, Gestion et vice-président de l’Université de Montpellier 1 (jusqu’en 1995). Il relance alors la coopération universitaire avec le Liban, mais aussi avec Louisville (Etats-Unis) et le Québec. Il a été membre élu du Conseil National des Universités de 1982 à 1995, et du Comité national du CNRS (section science politique) de 1987 à 1991 et de 1995 à 2000. Il a été expert pour les pôles universitaires entre 1998 et 2001 au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Missionné par le ministre de l’Education Nationale Lionel Jospin en 2000, il échoue à créer un IEP à Montpellier mais obtient la reconnaissance d’un 2° cycle de science politique distinct du cursus des études juridiques.

Il a été membre de plusieurs conseils scientifiques (IDATE,  GRALE,  Institut de la Décentralisation, Plan urbain, Annales de la Recherche Urbaine…)

Actions menées au CEPEL pendant son mandat :

  • Création du CEPEL en 1987 (Centre Comparatif d’Etudes des Politiques Publiques en Europe du Sud,  Unité mixte de Recherche du CNRS
  • Trois objectifs : Émanciper la recherche en science politique dans un environnement exclusivement juridique / Initier des recherches sur le thème des politiques publiques/ Explorer l’Europe du Sud en science politique
  • Idée : fédérer des recherches comparatistes corrélées à une problématique partagée et à une « région » politiquement située, afin de maximiser la visibilité et l’attractivité d’une équipe
  • Premiers résultats atteints grâce au soutien de la Direction régionale du CNRS et de la commission 40 du Comité national (affectation de chercheurs, recrutements de doctorants, contrats de recherche, organisation de séminaires et colloques)
  • Construction de réseaux avec les universités de pays du Sud (Espagne, Grèce, Portugal).
  • Création d’une association l’Observatoire des Politiques Publiques en Europe du Sud (OPPES) afin de faciliter l’intégration et la circulation des jeunes chercheurs en 1995
  • Fondation de la revue Pôle Sud en 1994, avec le soutien du CNRS
  • Insertion de la revue Pôle Sud dans des catalogues de publications scientifiques en ligne ( Persée, Cairn) à partir de 2009
  • Développement de partenariats de recherche avec des universités de l’Europe du Sud : avec l’Institut de Ciences Politiques i Socials de Barcelone (ICPS), mise en place d’un Observatoire du changement politique en Catalogne et Languedoc-Roussillon en juin 2004. Un séminaire annuel se tient en alternance à Barcelone et Montpellier depuis et a donné lieu à des publications de part et d’autre