Courriel

CV en ligne

Parcours professionnel

  • Postdoctorante en science politique au CNRS. Je travaille sur le projet H2020 Understanding, Capturing and Fostering the Societal Value of Culture (Uncharted) avec Emmanuel Négrier et Félix Dupin-Meynard.
  • Doctorante en science politique à l’Institut National de la Recherche en Agriculture, Alimentation et Environnement (INRAE) au sein de l’UMR « Gestion de l’Eau, Acteurs, Usages » (G-EAU). La thèse, soutenue le 19 novembre 2019, s’intitule « Quand l’État se retire. La suppression de l’ingénierie publique dans le domaine de l’eau ». Directeur de la thèse : Emmanuel Négrier (CEPEL, CNRS). Co-encadrant : Sylvain Barone (G-EAU, Inrae).

Résumé de thèse

Les ingénieurs et techniciens du ministère de l’Agriculture ont, pendant longtemps, façonné les politiques d’alimentation en eau potable et d’assainissement des communes et de leurs groupements. Ces fonctionnaires intervenaient dans le cadre de missions qualifiées « d’ingénierie publique ». En 2008, dans le contexte de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), cette mission a été supprimée. L’objet de la thèse est de comprendre ce qui se joue concrètement à travers cette réforme. S’appuyant sur une enquête menée dans les départements de l’Hérault, de Vaucluse et de la Lozère, ce travail analyse les recompositions
de l’État qui font suite à la suppression de l’ingénierie publique, que ce soit en interne ou dans ses relations avec les acteurs de l’ingénierie privée et les collectivités territoriales. L’originalité de la thèse est de discuter les théories qui présentent les réformes de l’État comme un moyen pour celui-ci de se redéployer sans se retirer. À partir du cas de l’eau, elle encourage à penser les réformes contemporaines autrement, comme des moments où l’État est aussi parfois susceptible de se retirer. Elle montre les incohérences et les paradoxes auxquels donne lieu ce retrait de l’État. Elle propose enfin des outils d’analyse adaptés à cette approche alternative des transformations de l’action publique. »

Diplômes

  • 2019 : Doctorat en science politique, Université de Montpellier ».
  • 2013 : Diplômée de Sciences Po Bordeaux, Master « Recherche », Spécialité « Politique et Développement en Afrique et dans les Pays du Sud ».
  • 2011 (double cursus): Master 1 de sociologie « Action publique, territoire et environnement », Université de Toulouse 2 ; Licence de Droit, Université Toulouse 1.

Prix, distinctions et Coordination ou participation à des projets de recherche

  • Prix de thèse du GRALE 2020.
  • Prix de thèse de l’Astee 2020.
  • Prix de thèse 2020 de l’Ecole doctorale « Droit et Science politique » de l’Université de Montpellier.
  • Uncharted : Understanding, Capturing and Fostering the Societal Value of Culture. Contrat européen H2020.
  • Participation à l’étude « Quels redéploiements des compétences techniques parmi les gestionnaires de la ressource en eau ? » pour le compte de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse.
  • Participation à l’action « Vivre près du Rhône : étude des représentations et des pratiques sociales riveraines autour du fleuve », Zone Atelier Bassin du Rhône (GIS ZABR). Volet relatif aux acteurs des politiques publiques.
  • Participation au projet de recherche « Elections et risques d’instabilité en Afrique : quels appuis pour des processus électoraux légitimes ? », commande du Ministère des Affaires Etrangères, partenariat LAM-IRG, 2013.
  • Participation au projet de recherche « Les classes moyennes en Afrique », dirigé par D. DARBON, 2013.

Responsabilités administratives, recherche et valorisation

  • Secrétaire de rédaction de la revue Pole Sud depuis mars 2017.
  • ATER à temps plein (2016-2018)
  • Encadrement d’un stagiaire de Master 2 pour la mise en place d’une enquête par questionnaire auprès de collectivités locales et de leurs groupements dans le cadre de l’étude sur les redéploiements des compétences techniques.
  • Vacation : TD « Gouvernance et action publique », Master 1, Université Montpellier I

Enseignement

  • Introduction à la sociologie politique », TD, L1, UM.
  • Mobilisation et mouvements sociaux », TD, L2, UM.
  • Politiques comparées », TD, L2, UM.
  • Introduction aux méthodes qualitatives », TD, L3, UM.
  • Les grands classiques de la sociologie », CM, L2 et L3, UM.
  • Les grands classiques de la sociologie », TD, L2 et L3, UM.
  • Pouvoir local », TD, M1, UM.
  • Sociologie des élites », TD, M1, UM.
  • Action publique et gouvernance », TD, M1, UM.

Interactions avec l’environnement

Publications:

  • Allies P., Barone S., Dedieu C., Négrier E., Roux C., 2019, « 25 ans de Pôle Sud. Parcours et espaces d’une revue de science politique », Pôle Sud, n° 51, p. 5-14.
  • Dedieu, Claire, « De l’ingénierie publique d’Etat à l’ingénierie publique territoriale : histoire d’une redépartementalisation ? », in S. Barone, R. Barbier, F. Destandau, P. Garin (dir.), La gouvernance locale de l’eau. Le temps des recompositions, Paris, L’Harmattan, 2018.
  • Dedieu, Claire, Sylvain Barone, Laetitia Guérin-Schneider, « La suppression de l’ingénierie publique d’Etat dans le domaine de l’eau : les paradoxes d’une réforme néo-managériale », Politiques et Management Public, vol. 33, n° 1, 2016, p. 49-67.
  • Dedieu, Claire, Sylvain Barone, « GEMAPI : la réforme de l’eau au milieu du gué », Pouvoirs Locaux, n° 106, 2015, p. 9-15.
  • Dedieu, Claire, Dominique Darbon, « Les fonctionnaires comme classes moyennes paradoxales. L’exemple guinéen », in D. Darbon, C. Toulabor (dir.), L’invention des classes moyennes africaines. Enjeux politiques d’une catégorie incertaine, Karthala, 2014.

Communications:

  • Dedieu, Claire, « La suppression de l’ingénierie publique au ministère de l’Agriculture. Logiques de corps et trajectoires des fonctionnaires », Congrès de l’AFSP, Montpellier, 12 juillet 2017.
  • Dedieu Claire, Sylvain Barone, « French Public Engineering Removal in the Water Field. Between decentralisation and recentralisation », 24th IPSA World Congress of Political Science, Poznan, juillet 2016.
  • Dedieu Claire, « L’ingénierie publique à l’épreuve de la pensée gouvernancielle », Colloque organisé par le CHERPA « Ce dont la gouvernance est le nom », Sciences Po Aix, 12 février 2016.
  • Dedieu Claire, « La suppression de l’ingénierie publique au ministère de l’Agriculture : les paradoxes d’une réformes néo-managériale », Conférence annuelle du Groupe européen pour l’administration publique, Toulouse, 27 août 2015.

Organisation d’une journée d’étude:

  • 2019 : organisation d’un séminaire du CEPEL. Invité : J.-P. LE BOURHIS, autour du chapitre d’ouvrage « La pollution de l’air intérieur : chercher la preuve », coécrit avec S. OLLITRAULT et paru dans M. GAILLE (dir.) (2018), Pathologies environnementales. Identifier, comprendre, agir, Éditions CNRS, CEPEL, Montpellier.
  • 2016-2017 : organisation de séminaires autour des innovations pédagogiques tout au long de l’année scolaire. Université de Montpellier.
  • 2015 : co-organisation d’un séminaire SH-eau, « La GEMAPI : quels enjeux ? », AgroParisTech Montpellier, G-EAU.
  • 2013 : co-organisation des « Journées des Jeunes Chercheur.e.s. en Études Africaines 2014 ». Commission « scientifique » : gestion des candidatures, sélection des communications et constitution du programme.