Laura MICHEL

Courriel

Tél: +33 (0)4 34 43 28 45

Parcours professionnel

Depuis février 2005
Université Montpellier, Maître de Conférences en Science politique.
Chercheure au CEPEL
2003/-2005 Université Montpellier 1, ATER département de Science politique
2002 – 2003 RTE (Réseau de transport électrique) / CNDP (Commission nationale du débat public) : Membre du collège des scrutateurs dans le cadre du Débat préconisé par la CNDP au maître d’ouvrage RTE (ligne à très haute tension dans le Lot).
Observatoire des politiques publiques en Europe du Sud (OPPES) : chargée de recherche.
1998 – 2002 ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) – Paris
Contrat de recherche doctorale.
1997 –1998 AGOH – OH Groupe -Paris
Consultante. Etudes et conseil (gestion de conflits environnementaux) pour le compte de divers groupes industriels (Ciments Français/Italcemnti/Calcia, Lafarge Ciments, Total).
1994 – 1997 CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) – Paris
Chargée d’étude et de recherche à l’Observatoire de la fonction publique territoriale.

Diplômes

1998-2003 Doctorat de Science Politique de l’Université Montpellier 1.
Thèse : Les industriels, l’environnement et la négociation de l’action publique. Le cas de l’industrie cimentière, sous la direction de Jean-Pierre Gaudin,
Mention très honorable, avec félicitations du jury à l’unanimité.
Jury : Paul ALLIES, Professeur de science politique (Président), Bernard BARRAQUE, Directeur de recherche au CNRS, Jean-Pierre GAUDIN, Professeur de science politique (directeur de thèse), Patrick HASSENTEUFEL, Professeur de science politique (rapporteur), Danny TROM, Chargé de recherche au CNRS (rapporteur).

1993 DEA de Sciences politique “Gouvernement local et administration locale”, , Sciences Po Bordeaux.
1992 Diplôme de Sciences Po Bordeaux, Section Politique et Sociale

Prix, distinctions et Coordination ou participation à des projets de recherche

Grand Prix de thèse de la faculté de droit de Montpellier.

Programme Surfood (Sustainable urban food systems), financé par Agropolis Fondation, coordonné par Nicolas Bricas (CIRAD, UMR Moïsa), 2013-2015, co-responsable de l’axe « Gouvernance ».
Programme GEDI (gouvernement européen des industries), financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) – coordonné par Andy Smith (SPIRIT, UMR 5116, IEP Bordeaux), 2009-2012
Projet GOUVINNOV (Gouvernance des territoires et développement rural), financé par le Programme PSDR, 2009-2011, coordinateur scientifique pour le CEPEL.
Programme PAECE (Pour une approche écologique des comportements électoraux), financé par Agence Nationale de la Recherche – coordonné par Jean-Yves Dormagen (CEPEL, UMR 5112, Montpellier), 2006-2009.
Recherche bilan du programme « Nouveaux commanditaires » de la Fondation de France, financé par la Fondation de France sous la direction d’Emmanuel Négrier (CEPEL -CNRS), Paris, 2005.
Un débat sans conséquences ? Une analyse des effets politiques et sociaux du débat local sur le renforcement de l’alimentation électrique du Lot, financé par Réseau de transport électrique, (RTE), co-reponsable avec avec Loïc Blondiaux (CERAPS), Isabelle Ras (GRETS) et Eric Drocourt (GRETS) janvier 2004.
Programme « Groupes d’influence et processus de décision dans le domaine de la Défense, Approches comparées, sous la direction de William Genieys (CEPEL-CNRS), pour le Centre des Hautes Etudes de l’Armement (CHEAr), Ministère de la Défense, Paris, juin 2003.

Responsabilités administratives, recherche et valorisation

Co-fondatrice du Master 2 Métiers des éludes et du conseil en 2008 et co-directrice jusqu’en 2013.
Directrice du Master 1 de science politique depuis 2007
Co-encadrement de thèses :
Romain Suchet, La gestion du nucléaire en crise. Une étude à travers les représentations des gestionnaires de crise, (direction : J.-Y. Dormagen), soutenue le 9 janvier 2014
Nicolas Ferran, La démocratie de proximité dans les exécutifs municipaux montpelliérains (1977-2011). (re)configurations clientélaires d’un offre municipale, (direction : J.-Y. Dormagen), soutenue le 15 janvier 2014.
Ludovic Mariotti, La reforme de la sante au prisme des structures associatives : Jeux et enjeux de la réforme pour les associations du secteur Médico-social, (direction : J.-Y. Dormagen), en cours.
Participation à différents comités de thèse.
Participation à des colloque de valorisation : ex : Démocratie participative et dialogue environnemental, organisé par le ministère de l’Environnement, 5 mai 2015 Museum national d’histoire naturelle.
Peer reviewing pour les revues : Métropoles, Pôle Sud, Participations, Gouvernement et Action Publique, Géographie, Economie et Société.

Interactions avec l’environnement

2014-2015 Assistance à maîtrise d’ouvrage pour Montpellier Méditerranée Métropole (MMM) : Projet P2A (Politique agricole et alimentaire), coordonné par Christophe Soulard, INRA.
2012-2013 Collaborations diverses avec la Ville de Montpellier sur la démocratie participative,
Organisation de la manifestation : Collectivités territoriales et chartes de la participation Journée nationale d’échange d’expériences, Montpellier, 22 mars 2013, Faculté de Droit et de Science Politique.
2013-2015 Nommée garante de la concertation sur projet de gare nouvelle (Réseau Ferré de France, RFF)
Depuis 2010 Membre de l’Institut de la Concertation : Organisation de différents séminaires à Montpellier, participation aux rencontres de groupes de travail (ex : les garants de la participation).

Les 5 ouvrages ou chapitres d’ouvrage les plus représentatifs

Michel L., (2012), Les industriels et le développement durable, L’Harmattan.

Carter C., Cazals C., Hildemeir J., Michel L., Villareal A., (2014), « Sustainable Development policy: ‘Competitivity’ in all but name », in Jullien B. and Smith A. (eds), The EU’s Government of Industries: Omnipresent, Incomplete and Depoliticized, Oxford, Oxford University Press.

Blondiaux L., Michel L., (2009), «La mise en débat des dispositifs d’expertise » dans Boy D. et Brugidou M. (coord.), Le débat public, un risque démocratique ?, Paris, Lavoisier.

Michel L., (2008)« The French Cement Industry and the Environment », in Genieys and Smyrl, eds., Accounting for Change, New York, Palgrave Macmillan.

Gaudin J .-P., Michel L., (2006), « La « très haute tension » et les sciences du débat public », (en collaboration avec Jean-Pierre Gaudin), dans Ihl O. (dir.), Les « sciences » de l’action publique, PUG.

Les 5 articles les plus représentatifs

Michel L., (2015), « L’apprentissage de la norme participative dans les politiques d’environnement industriel. Le cas de l’industrie cimentière. « , Politiques et Management public, 32/1, janvier-mars.

Avec Rey-Valette H., Chia E., Mathé S., Michel L., Nougarèdes B., Soulard C., Maurel P., Jarrige F., Barbe E., Guiheneuf P.Y., (2014), « Comment analyser la gouvernance territoriale ? Mise a l’épreuve d’une grille de lecture », Géographie Économie Société, 16, pp 65-89.

Vimal R. Mathevet R., Michel L., « Entre expertise, technocratie et jeux d’acteurs : peut-on penser collectivement une politique de gestion intégrée de la nature ? », Natures, Sciences, Sociétés, 4/2012.

Genieys W., Michel L., (2006),« Au-delà du complexe militaro-industriel, le rôle d’une élite sectorielle dans le programme du char Leclerc », , Revue française de sociologie, 47-1.

Genieys W., Michel L. (2005), « The invention of Leclerc Tank », French Politics , 3.