Résumé : Comment s’opère la gouvernance du système scolaire sur le territoire ? Cette thèse s’appuie sur la trajectoire d’un dispositif de sectorisation scolaire afin de saisir le changement dans l’action publique locale. À partir d’une enquête empirique approfondie, et d’une analyse stratégique multi-niveaux, je révèle la complexité du réseau d’acteurs, et l’enchevêtrement de compétences autour du système scolaire dans l’organisation politico-administrative territoriale. Cette approche instrumentale et expérimentale, ouvre des perspectives analytiques situées à l’intersection de problématiques hétérogènes (scolaires, politiques, sociales, urbaines, sécuritaires, etc.) qui sont venues se réfracter dans la trajectoire du dispositif. Je montre ainsi comment une série d’instruments, d’acteurs publics comme privés, d’idées, de valeurs ou encore de pratiques viennent façonner et orienter l’action publique.

Cette recherche permet d’éclairer le cheminement de la décision de fermeture d’un collège ségrégué, et la réaffectation de ses élèves vers d’autres secteurs, au nom de la mixité. Elle se positionne comme une contribution à l’étude de la mise en œuvre et du changement dans les politiques publiques. Retracer la trajectoire du dispositif de sectorisation revient à contribuer à l’étude de la gouvernance de l’État au prisme de l’activité politique et sociale d’un territoire. Il ressort entre autres, que la gouvernance territoriale du système scolaire est un processus routinisé et discontinu, dans lequel le niveau d’implication par les acteurs dépend plus ou moins directement de la qualité des opportunités qui découlent à s’en saisir. Cette thèse donne à voir le processus de gouvernance d’un projet politique incertain, du changement urbain, de gouvernance des corps, des budgets et des valeurs, mais également de sécurité, dans le système scolaire.

Mots clefs : gouvernance – inégalités sociales – territoire – politique publique éducative -dispositif

Le jury sera composé de :

  • Anne BARRÈRE, Professeure, Université Paris Descartes (examinatrice)
  • Renaud EPSTEIN, Professeur, Science Po Saint-Germain-en-Laye (président)
  • Patrick LE GALÈS, Professeur, Science Po Paris (rapporteur)
  • Jean-Paul PAYET, Professeur, Université de Genève (examinateur)
  • Gilles PINSON, Professeur, Science Po Bordeaux (rapporteur)
  • Geneviève ZOïA, Professeure, Université de Montpellier (directrice)

2021-11-22T11:15:59+01:0022 novembre 2021|

Partager sur les réseaux sociaux :

Aller en haut