Contact

Université de Montpellier
Faculté de droit et de science politique (bâtiment 3)
CEPEL – Département de science politique
39 rue de l’Université
34060 Montpellier cedex 2
France
Tél: + 33 (0)4 34 43 28 50
Fax : +33 (0)4 34 43 28 57
E-mail

Parcours professionnel

  • 2017- : professeur de science politique à la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Montpellier, chercheur au CEPEL ; chercheur associé à l’ERMES (Université Côte d’Azur).
  • 2013-2017 : professeur de science politique à la Faculté de droit et science politique de l’Université Nice Sophia Antipolis (ERMES), chercheur associé au CEPEL.
  • 2008-2013 : maître de conférences en science politique à la Faculté de droit de l’Université Montpellier 1, chercheur au CEPEL.
  • 2007-2008 : post-doc au CNRS (CEPEL).
  • 2006-2007 : post-doc à l’Université de Sienne (CIRCaP).

Titres et diplômes

  • Lauréat du concours national d’agrégation en science politique (2013) (rang : 4ème).
  • Doctorat en science politique (Université Lille 2) et en politique comparée et européenne (Università di Siena) (2005).
  • DEA politique comparée (Université Lille 2/IEP de Lille, 1999).
  • Maîtrise science politique (Université Lille 2, 1998).

Projets de recherche collectifs

ProSEPS (Professionalization and Social Impact of European Political Science) soutenu par le programme COST (2016-2020) et coordonné par l’Université de Bologne : coordinateur de l’équipe française ; co-coordinateur du groupe de travail n° 1/4 « The State of Political Science in Europe » ; membre du comité de pilotage restreint (core group) ; membre du comité de gestion (management committee).

Principales responsabilités en cours

  • Co-responsable du Bureau des Relations Internationales (BRI) de la Faculté de droit et de science politique, Université de Montpellier (2019-).
  • Directeur du Master 2 « Comparative Politics and Public Policy », Faculté de droit et de science politique, Université de Montpellier (2018-).
  • Membre du conseil de laboratoire du CEPEL, de l’assemblée générale de la section de science politique et du conseil du département de science politique (2017-).
  • ECPR Official Representative de l’Université de Montpellier (2017-). Membre des Standing groups Southern European Politics, South East Europe, Regionalism and Federalism, Political Sociology.
  • Codirecteur de l’Observatoire des Métiers Académiques de la Science Politique (OMASP) à l’AFSP (2017-).
  • Membre élu du Conseil d’administration de l’Association Française de Science Politique (AFSP) (2016-).
  • Membre de l’Executive Committee du Conference Group on Italian Politics & Society (CONGRIPS) auprès de l’American Political Science Association (APSA)(2015-).
  • Rédacteur en chef de Pôle Sud (2011-) ; membre du comité de rédaction depuis 2004.
  • Membre du comité de rédaction de la Revue Internationale de Politique Comparée (2011-).

Interactions avec l’environnement international

  • Chercheur invité ou visitant au Centre for the Study of Political Change (Università di Siena, mai 2009), au Consejo Superior de Investigations Científicas (CSIC / Instituto de Políticas y Bienes Públicos, Madrid, octobre 2010) et au Department of Government de l’Université du Texas à Austin (2ème semestre 2011).
  • Professeur invité à l’Université de Salamanque (2007, 2011) et à l’Université de Grenade (2010) ; enseignant à l’Université de Sienne et à l’IES Siena (2006-2007).

Volumes

Roux C. avec Savarese E. (dir.) (2019), Science politique, Bruxelles, Bruylant, coll. « Paradigme », 425 p., 3ème éd. (1ère éd. 2017).
Roux C. (dir.) (2016), « Partis émergents en Europe du Sud », Pôle Sud, n° 45.
Roux C. avec Peres H. (dir.) (2016), La démocratie espagnole. Institutions et vie politique, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Didact Sciences Politiques », 308 p.
Roux C. (2014), Corse française et Sardaigne italienne. Fragments périphériques de construction nationale, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques politiques », 224 p.
Roux C. (dir.) (2013), « L’Europe du Sud dans la crise », Pôle Sud, n° 39.
Roux C avec N. Conti et F. Tronconi (eds) (2009), « Parties and Voters in Italy. The Challenges of Multi-Level Competition », Modern Italy, 14 (1).
Roux C. (dir.) (2003), « L’Italie du politique », Pôle Sud, n° 19.

Articles et chapitres

Roux C. (2019), « Forty Years Later. Eugen Weber’s Contribution to an Empirical Approach of European State-Led Nation-Building », National Identities, 21 (1), pp. 1-19.
Roux C. (2018) « Etats et nations dans la recherche comparative. Concepts, théories, trajectoires et débats », in Déloye Y. & De Waele J.-M. (dir.), Politique comparée, Bruxelles, Larcier (coll. « Les traités de science politique »), pp. 103-150.
Roux C. (2018), « Bilan de synthèse sur les recrutements des maîtres de conférences et professeurs des universités en science politique lors de la session synchronisée 2018 », Lettre de l’OMASP, n° 13, septembre, 14 p.
Roux C. (avec M. Hastings) (2018), « Que faire de la « description dense » de Clifford Geertz ? », in Devin G. & Hastings M. (dir.), Dix concepts d’anthropologie en science politique, Paris, CNRS Editions (coll. « Biblis »), pp. 13-36.
Roux C. (2018), « La Corse et la décentralisation : les voies tardives d’une spécificité institutionnelle sous-analysée », in Pasquier R. et Kernalegenn T. (dir.), 30 ans de démocratie régionale. Des régions pour quoi faire ?, Boulogne-Billancourt, Berger-Levrault (coll. « Au fil du débat »), pp. 123-138.
Roux C. (2018), « L’état de l’Etat en Europe », Revue Française de Science Politique, 68 (3), juillet, pp. 572-575.
Roux C. (avec E. Savarese) (2017), « Introduction », in Roux C. & Savarese E. (dir.), Science politique, Bruxelles, Larcier (coll. « Paradigme), pp. 9-14 [réédité en 2018].
Roux C. (2017) « L’Etat », in Roux C. & Savarese E. (dir.), Science politique, Bruxelles, Larcier (coll. « Paradigme Manuels »), pp. 63-76 [réédité en 2018].
Roux C. (2017), « Corse », in Kada N., Pasquier R., Courtecuisse C. & Aubelle V. (dir.), Dictionnaire encyclopédique de la décentralisation, Boulogne-Billancourt, Berger-Levrault, pp. 328-332.
Roux C. (2016), « Partis émergents en Europe du Sud : une introduction comparative », Pôle Sud, 45, pp. 7-19.
Roux C. (avec H. Peres) (2016), « Présentation. Considérer l’Espagne », in Peres H. et Roux C. (dir.), La démocratie espagnole. Institutions et vie politique, Rennes, Presses Universitaires de Rennes (coll. « Didact Sciences politiques »), pp. 9-14.
Roux C. (2016) (avec H. Peres), « Introduction. Repères pour brève histoire politique de l’Espagne », in Peres H. et Roux C. (dir.), La démocratie espagnole. Institutions et vie politique, Rennes, Presses Universitaires de Rennes (coll. « Didact Sciences politiques »), pp. 15-21.
Roux C. (2015) (avec H. Peres), « L’Espagne », in Brack N., De Waele J.-M. & Pilet J.-B. (dir.), Les démocraties européennes. Institutions, élections et partis politiques, Paris, Armand Colin (coll. « U » (Science politique)), pp. 123-138.
Roux C. (2015), « Aux origines des pratiques électorales contemporaines en Italie. Notes préliminaires sur l’instauration du gouvernement représentatif dans le royaume de Sardaigne du Statut albertin (1848-1860) », Pôle Sud, 43, pp. 75-89.
Roux C. (2014) « Forty Years of Political Science in Italy: A Few Comments on a Happy Anniversary », Italian Politics & Society, 74, Spring, pp. 53-65.
Roux C. (2013), « L’Europe du Sud dans la crise », Pôle Sud, 39, pp. 6-9.
Roux C. (2013) « Clivages et partis : le legs vivant de Stein Rokkan », Revue Française de Science Politique, 63 (1), février, pp. 93-96.
Roux C. (2013) « Le régionalisme : du dépassement au retour inachevé », Questions Internationales, 59, janvier/février, pp. 59-64.
Roux C. (avec H. Peres) (2013), « Diversité des politiques de la « diversité » : convergences européennes et idiosyncrasies nationales », in Motard A.-M. (dir.), Identité et diversité : créations, discours, représentations, Montpellier, Presses Universitaires de La Méditerranée (coll. « Horizons anglophones. Politiques et sociétés »), pp. 149-174.
Roux C. (avec M. Brunazzo) (2012), « The Lega Nord : From Alpine Peripheral Protest to Italian Central Government », in Pallaver G. et Wagemann C. (eds), Challenges for Alpines Parties. Strategies of Political Parties for Identity and Territory in the Alpine Regions, Innsbrück, Studienverlag, pp. 55-80.
Roux C. (2012), « From the Great War to Democracy : Former Combatants and the Sardinian Autonomy Movement », in Duclos N. (ed.), War Veterans in Postwar Situations, Basingstoke, Palgrave Macmillan (coll. « CERI Series in International Relations and Political Economy »), pp. 201-218.
Roux C. (avec P. Bellucci) (2011), « Italie : la droitisation ouvrière au prisme des partis », in De Waele J.-M. et Vieira M. (dir.), Une droitisation de la classe ouvrière en Europe ?, Paris, Economica (coll. « Politiques comparées »), pp. 173-197.
Roux C. (2011) « Quando la politica conta. Federalismo all’italiana », in Mammone A., Tranfaglia N. et Veltri G.A. (a cura di), Un paese normale ? Saggi sull’Italia contemporanea, Bologne, Baldini Castoldi Dalai (coll. « I Saggi »), pp. 141-161.
Roux C. (avec L. Verzichelli) (2011), « Italy : Still a Pro-European, but not a Fully Europeanised Elite ? », in Conti N., Cotta M. et Tavares de Almeida P. (eds), Perspectives of National Elites on European Citizenship. A South European View, Londres, Routledge, pp. 11-34.
Roux C. (2011) « Radical Nationalism in Corsica », in Elias A. et Tronconi F. (eds), From Protest to Power. Autonomist Parties and the Challenges of Political Representation, Vienne, Braumüller (coll. « Studien zur politischen Wirklichkeit »), pp. 301-321.
Roux C. (2011) « Fédéralisme », in Cole A., Guigner S. & Pasquier R. (dir.), Dictionnaire des politiques territoriales, Paris, Presses de Sciences Po (coll. « Références »), pp. 241-247.
Roux C. (avec J.-B. Harguindéguy) (2010), « La lingua basca in Spagna e in Francia : verso l’inclusione degli attivisti etnolinguistici ? », Partecipazione e Conflitto, 2 (2), pp. 15-38.
Roux C. (avec L. Verzichelli) (2010) « Elites Attitudes Towards European Integration in Italy », South European Society and Politics, 15 (1), March, pp. 11-33.
Roux C. (2010), « De la Grande guerre à la démocratie. Les anciens combattants et le mouvement autonomiste sarde », in Duclos N. & Garibaye D. (dir.), Les anciens combattants dans les transitions de la guerre à la paix, Paris, Karthala (coll. « Recherches internationales »), pp. 299-323.
Roux C. (2010), « When Politics Matters. Federalism, Italian Style», in Mammone A. & Veltri G. (eds), Italy Today. The Sick Man of Europe, London, Routledge, pp. 60-72.
Roux C. (avec N. Conti et F. Tronconi) (2009) « Introduction. Another Look at Italian Electoral Competition », Modern Italy, 14 (2), May, pp. 127-133.
Roux C. (2009) (avec F. Tronconi) « The Political Systems of Italian Regions Between State-Wide Logics and Increasing Differentiation », Modern Italy, 14 (2), May, pp. 151-166.
Roux C. (2009), « Les régions italiennes : de la consécration constitutionnelle au lent tournant fédéral», in Lazar M. (dir.), L’Italie depuis 1945, Paris, Fayard (coll. « Les grandes études internationales »), pp. 169-179.
Roux C. (2009), « La devolution en Italie : l’échec d’une réforme symbolique dans le processus de fédéralisation », in Motard A.-M. (dir.), Dévolution, identités et nationalismes. Une mise en perspective européenne du cas britannique, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée (coll. « Politiques et sociétés »), pp. 101-119.
Roux C. (2009), « Le terrain peut-il être l’objet ? Remarques sur la place de l’Italie dans la science politique française », in Lettieri C. (dir.), Comprendre l’Italie des années 2000 : du social au politique, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence (coll. « Mondes contemporains »), pp. 23-33.
Roux C. (2008) « La troisième victoire de Berlusconi. Les élections législatives des 13 et 14 avril 2008 en Italie », Pôle Sud, 29, septembre, pp. 43-56.
Roux C. (2008) « Italy’s Path to Federalism: Origins and Paradoxes », Journal of Modern Italian Studies, 13 (3), September, pp. 325-339.
Roux C. (2007), « Le Centre Interdépartemental de Recherche sur le Changement Politique (CIRCaP) : une décennie d’efforts », Revue Internationale de Politique Comparée, 14 (2), pp. 351-355.
Roux C. (avec M. Brunazzo) (2007), « La province italienne, entre subsidiarité et remise en cause », Pouvoirs Locaux, 75, 4ème trimestre, pp. 128-134.
Roux C. (2007), « La gestion de la diversité ethnoculturelle : notes exploratoires sur le cas italien », in De Cueto C. & Sid Ahmed A. (dir.), Droits Humains et diversité ethnoculturelle dans l’espace euro-méditerranéen : réalités et perspectives, Paris, Publisud, pp. 23-40.
Roux C. (2006) « The Partito Sardo d’Azione: Regionalist Mobilization in Southern Italy », in De Winter L., Gomez-Reino M. et Lynch P. (eds), Autonomist Parties in Europe. Identity Politics and the Revival of the Territorial Cleavage. Volume II, Barcelone, Institut de Ciències Politiques i Socials (coll. « Barcelona »), pp. 189-218.
Roux C. (2006), « The Ligue Savoisienne : Separatism in Savoie », in De Winter L., Gomez-Reino M. et Lynch P. (eds), Autonomist Parties in Europe. Identity Politics and the Revival of the Territorial Cleavage. Volume II, Barcelone, Institut de Ciències Politiques i Socials (coll. « Barcelona »), pp. 101-122.
Roux C. (2005), « Corse : vote à gauche, île de droite », in Dolez B., Laurent A. et Patriat C. (dir.), Le vote rebelle. Les élections régionales de mars 2004, Dijon, Editions Universitaires de Dijon (coll. « Institutions »), pp. 169-177.
Roux C. (2005), « L’identité nationale en perspective comparée. Le débat politique contemporain en France et en Italie », in Nadal E., Marthy M., Thiriot C. et Seiler D.-L. (dir.), Faire de la politique comparée. Les terrains du comparatisme, Paris, Karthala (coll. « Hommes et sociétés »), pp. 223-240.
Roux C. (2005), « La Corse en science politique : une introduction à la littérature », Strade, 12, janvier, pp. 29-36.
Roux C. (avec M. Brunazzo) (2004) « La démocratie régionale italienne : un modèle à nuancer », Pouvoirs Locaux, 60, mars, pp. 108-117.
Roux C. (avec J. Leca) (2004), «Fifty Years of French Political Science. Interview with Jean Leca », European Political Science, 3 (2), Spring, pp. 25-30.
Roux C. (2004), « De la difficulté de la contestation périphérique dans le Mezzogiorno : le cas du Parti Sarde d’Action », Pôle Sud, 20, mai, pp. 147-164.
Roux C. (2004), « Italie » et « Malte », in Hastings M. (dir.), Les élections européennes de 2004. Ceci n’est pas une élection européenne, Lille, Centre d’Etudes Politiques sur l’Europe du Nord (coll. « Cahiers de recherche du CEPEN »), pp. 55-58 et 74-76.
Roux C. (2003), « En attendant Putnam. La « culture de défiance » italienne dans la science politique américaine de l’après-guerre : l’œuvre d’Edward C. Banfield », Revue Internationale de Politique Comparée, 10 (3), novembre, pp. 463-476.
Roux C. (2003), « Franchir les Alpes. Regards vers la science politique italienne dans les années de la transition », Pôle Sud, 19, novembre, pp. 3-26.
Roux C. (2002), « Corse : le destin comme enjeu. Imaginaires historiques et constructions de l’historicité », in Féron E. et Hastings M. (dir.), L’imaginaire des conflits communautaires, Paris, L’Harmattan (coll. « Logiques politiques »), pp. 141-161.

Communications et conférences

Roux C. (2018), « Retour à 1848. Les enjeux interprétatifs contemporains d’une séquence ancienne », Communication au colloque « 1848 dans les États de Savoie. Réformes politico-institutionnelles et avènement de la modernité politique » organisé par l’ERMES (Université Nice Sophia Antipolis) à Sciences Po (campus de Menton) / villa Hanbury (Université de Gênes), Vintimille, 25-26 octobre.
Roux C. (2017) « La citoyenneté nationale comme processus de cristallisation des « identités régionales ». Illustrations socio-historiques franco-italiennes du dépassement contrarié des appartenances secondaires », Communication à la Section thématique « Les échelles de la citoyenneté », XIVème Congrès de l’Association Française de Science Politique (AFSP), Montpellier, 10-12 juillet.
Roux C. (2014) « Aux origines de la citoyenneté électorale italienne. Premières notes sur l’invention de l’ordre électoral dans la Sardaigne du Statut albertin », Communication à la journée d’étude « La citoyenneté au miroir des territoires : regards croisés franco-italiens », Université Nice Sophia Antipolis (ERMES) et Université de Gênes, 10 juin.
Roux C. (avec M. Brunazzo) (2013) « The Lega Nord from Regional Protest to National Government », Paper presented at the panel « Regionalist Parties in National Institutions » / section « New Developements in Regionalism and Federalism », 7th ECPR General Conference,  IEP de Bordeaux, 4-7 septembre 2013.
Roux C. (2011) « Unveiling the Mysteries of Italian Nation-Building ? Insights from Sardinia », Conférence au Department of Government, University of Texas at Austin, 7 novembre.
Roux C. (2011) « Was Italian Nation-Building Really a Failure? An Empirical Investigation into the Nationalization of a Peripheral Territory: The Case of Sardinia », APSA 107th Annual meeting, Seattle (WA), 1-4 septembre.
Roux C. (2011) « Comparer empiriquement les processus de construction nationale à l’échelle régionale. L’exemple de la Corse en perspective comparée », Présentation au séminaire de recherche « Réflexions croisées autour de la construction des territoires et des identités en France et en Espagne », Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier, 21 avril.
Roux C. (avec H. Peres) (2010) « Diversité des politiques de la diversité : convergences européennes et idiosyncrasies nationales », Communication au colloque « Diversité(s) et identité(s) : créations, discours, représentations », Université Montpellier 3 Paul-Valéry & Université Montpellier 1, 4-5 novembre.
Roux C. (2010) « Science(s) et politique(s) », Séminaire doctoral, Polytech Montpellier, Université Montpellier 2, 26 novembre.
Roux C. (2010) « La réforme fédérale en Italie », Conférence au Département d’italien de l’Université Paul Valéry Montpelier 3, 25 novembre.
Roux C. (2010) « Nation-Building in France and Italy », Présentation au séminaire de recherche de l’Université Pablo de Olavide, Séville (Espagne), 28 octobre.
Roux C. (2010) « Nation-Building in France and Italy », Séminaire de recherche de l’IPP/CSIC, Madrid, 27 octobre.
Roux C. (2010) « Verso l’istituzionalizzazione del nazionalismo corso ? », Communication au panel « Etnoregioni in Europa : attori, dinamiche e trasformazioni nella politicizazzione delle identità substatali », Sezione « Regionalismo e politica locale », XXIV° Congrès de la Société Italienne de Science Politique, Venise, 16-18 septembre.
Roux C. (2010), « El desarrollo de la ciencia política en Francia: origines, organización y retos contemporáneos », Communication au séminaire de recherche du Département de science politique de la Faculté des sciences politiques et de sociologie de l’Université de Grenade (Espagne), 12 mai.
Roux C. (2010) « I partiti « territoriali » in Corsica e in Sardegna: una prospettiva comparata », Communication au colloque « Regioni, riforme, autonomie. I partiti territoriali : esperienze a confronto », Assemblée régionale de Sicile, Palerme, 12-13 mars.
Roux C. (2009) (avec H. Peres), « El reconocimiento de la diversidad y la relevancia persistente de los modelos nacionales de integración : España, Italia, Francia y Grand Bretaña desde una perspectiva comparada », Communication présentée au groupe de travail « Dinamicas de la diversidad : retos normativos y respuestas políticas », X Congrès de l’Association Espagnole de Science Politique et de l’Administration (AECPA), Málaga (Espagne), 23-25 septembre.
Roux C. (avec H. Peres et A.-M. Motard) (2009), « The Recognition of Diversity and the Enduring Relevance of National Integration Models: A Comparison Between New and Old Immigration Countries (Italy, Spain, France, Britain) », Paper presented at the workshop « Citizenship, Integration and Minority Rights Recognition » (“Gender, Culture and Identity” section), XXI IPSA World Congress of Political Science, Santiago du Chili (Chili), 12-16 juillet.
Roux C. (avec P. Bellucci) (2008) « Quelle droitisation de la classe ouvrière en Italie ? », Communication au colloque « La droitisation de la classe ouvrière », Institut d’Etudes Politiques de Lille, 21 novembre.
Roux C. (2008), « Les élections législatives italiennes des 13 et 14 avril 2008 », Conférence-débat à Sciences Po, antenne de Dijon, 20 mai.
Roux C. (2008) « Les anciens combattants comme matrice spécifique d’action collective : le cas du mouvement autonomiste sarde du début de l’entre-deux-guerres », Communication au colloque « Les anciens combattants dans les transitions de la guerre à la paix », Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines et Faculté de droit et de science politique de l’Université Lyon 2, 10-11 avril.
Roux C. (2007) « La place de l’Italie dans la science politique française », Communication à la journée d’étude « Regards pluridisciplinaires sur l’Italie contemporaine », Centre Aixois d’Etudes Romanes, Faculté de lettres de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 23 novembre.
Roux C. (avec L. Verzichelli) (2007), « Le attitudini delle élites italiane di fronte alla cittadinanza europea », Communication au XXI° Congrès de la Société Italienne de Science Politique (SISP), Catane, 21-23 septembre.
Roux C. (2007) « Les nations sans Etat dans les théories contemporaines du nationalisme : présupposés normatifs et défis empiriques d’un recours à la sociologie des mobilisations », Communication à la table ronde « Etats démocratiques et gestion de la diversité », IX° Congrès de l’Association Française de Science Politique, Toulouse, 4-7 septembre.
Roux C. (2007) « La devolution en Italie : une voie italienne vers le fédéralisme ? », Communication au colloque international « La dévolution au Royaume-Uni. Histoire, pratiques, comparaisons », Département d’études anglophones, Faculté de lettres de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, 2-3 février.
Roux C. (2006) « Corsican Nationalism », Paper presented at the conference « From Protest to Power: Minority Nationalist Parties and the Challenges of Representation », University of Wales, Aberystwyth (Royaume-Uni), 27-29 October.
Roux C. (2006), « Movimenti, partiti e istituzione: il nazionalismo sardo in una regione autonoma », Communication au panel « Movimenti, partiti e istituzioni », XVI° Congrès annuel de la SISP, Bologne, 12-14 septembre.
Roux C. (2006), « Mobilisation nationalitaire et opportunités politiques : une comparaison Corse/Sardaigne », Présentation au séminaire de recherche du Centre d’Etudes Politiques de l’Europe Latine (CEPEL), Université Montpellier 1, 24 avril.
Roux C. (2006), « Vers une Italie fédérale ? L’évolution tortueuse et incertaine d’un projet à la portée ambiguë », Communication à la journée d’études du Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI) et du Groupe de Recherches Pluridisciplinaires sur l’Italie Contemporaine (GREPIC) « L’Italie au lendemain des élections des 9 et 10 avril 2006 », Institut d’Etudes Politiques de Paris, 12 avril.
Roux C. (2005), « La contestation nationalitaire en Corse et en Sardaigne : une sociologie historique comparée », Présentation au séminaire de recherche « La régionalisation des phénomènes politiques » du Centre de Recherche sur l’Action Publique en Europe (CRAPE), IEP de Rennes, 24 novembre.
Roux C. (2005) « Il mito giacobino : la gestione della diversità culturale in Francia. Il caso della ‘questione corsa’ », Communication au panel “Le società culturalmente divise : democrazia e conflitto”, XV° Congrès de la SISP, Cagliari (Italie), 21-23 septembre.
Roux C. (2005) « The French Jacobin Myth and the Corsican Question: Managing Culture or Political Conflict? », Communication au workshop « National Identities and Cultural Diversity: Politics and Policies in Comparative Perspective », 3rd ECPR General Conference, Budapest (Hongrie), 8-10 septembre.
Roux C. (2005) « La diversité ethno-territoriale dans la France contemporaine : gérer la diversité culturelle ou le conflit? », Communication à la journée d’étude CIR/CEPEN « La gestion de la diversité culturelle en Europe : perspectives comparées France/Danemark », Institut d’Etudes Politiques de Lille, 26 avril.
Roux C. (2004) « Comparaison interdite ? La contestation nationalitaire en Corse et en Sardaigne », Communication à l’atelier « Sociedades y identidades en Europa », 4° Congreso de sociologia para el futuro : pensando Europa », Barcelone (Espagne), 10-11 juin.
Roux C. (2004) « Le terrain italien dans la science politique française (1945-2000) », Communication à la journée d’étude AFSP/Pôle Sud « L’Europe du Sud et ses politistes : une comparaison Espagne, Grèce, Italie. Frontières politiques et identités conceptuelles », Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 30 janvier.
Roux C. (2003) « Supplanter le factionnalisme ? Héritage culturel et hybridation politique en Méditerranée occidentale (Corse et Sardaigne) », Communication à la journée d’étude « Le factionnalisme : regards croisés sur un invariant », Lille, Institut d’Etudes Politiques de Lille, 17 octobre.
Roux C. (2003) « I partiti regionalisti nel Mezzogiorno : il caso della Sardegna », Communication au panel “Le regioni tra partiti regionalisti e multilevel governante”, XIII° Congrès de la SISP, Trente (Italie), 14-16 septembre.
Roux C. (2003) « Regionalist Parties’ Non Violent Political Action », Paper presented at the workshop « Building a Party Family: Comparing Ethnoregionalist Parties in Europe », ECPR Joint Sessions of Workshops, Edimbourg (Royaume-Uni), 14-17 avril.
Roux C. (2002) « Violent Separatism and Academic Silence: The Case of Corsica », Paper presented at the workshop “Political Accommodation in Ethnonationally Divided Societies: Normative and Comparative Perspectives”, ECPR Joint Sessions of Workshops, Turin (Italie), 22-27 mars.
Roux C. (2002) « L’identité nationale en perspective comparée. Le débat politique contemporain en France et en Italie », Communication au colloque de la Revue Internationale de Politique Comparée, « Faire de la politique comparée au XXIème siècle », IEP de Bordeaux, Pessac, 21-23 février.
Roux C. (2000), « Corse : le destin comme enjeu. Imaginaires historiques et constructions de l’historicité », Communication à la journée d’étude « Conflits, communautés, imaginaires », IEP de Lille, 27 octobre.

Enseignements actuels à la Faculté de droit et de science politique

  • « Politique comparée : les démocraties occidentales », Licence 2 Science Politique (33h).
  • « Grands enjeux internationaux », Licence 3 Science Politique (33h).
  • « Presse et pouvoir », Master 1 Science Politique (33h).
  • « Politique de l’Europe du Sud », Master 1 Science Politique (33h).
  • « Construction et contestation des Etats-nations », Master 2 Science Politique (9h).