Courriel

Parcours professionnel

  • Depuis 2007 : Maître de conférences des universités en science politique à l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, chercheur au CERAL [EA 3968].
  • 2007 : Qualification aux fonctions de Maître de conférences, sections 04 et 19 (CNU).
  • Depuis 2012 : Chargé d’enseignements à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).
  • Depuis 2009 : Chargé de conférences à Sciences Po. Paris.
  • Depuis 2006 : Chargé d’enseignements à l’Institut d’Etudes Européennes, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle.
  • 2001-2003 : A.T.E.R. à l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité (temps plein).

Diplômes

  • 2006 : Doctorat de Science politique, Université Paris 9 Dauphine, mention très honorable avec les félicitations du jury (à l’unanimité).
  • 1998 : D.E.A. de Science politique, sociologie et communication, Université Paris 9 Dauphine (rang : 1er).
  • 1997 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble (mention assez bien)

Coordination ou participation à des projets de recherche

  • Depuis janvier 2015 : Porteur et coordonnateur du projet « Eau et risques telluriques : sensibiliser aux bonnes pratiques de gestion de l’eau en situation humanitaire. Comment mieux associer les acteurs scientifiques, humanitaires, politiques, et les populations ? », Terrain d’enquête : Indonésie, financement Bonus Qualité Recherche (BQR), Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité.
  • Depuis septembre 2014 : Membre du Conseil scientifique du « Workshop on Environment & Security » (WES), Sciences Po., Université Libre de Bruxelles (ULB), The Fletcher School of Tufts University, Université de Genève (UniGe), University of Econimics in Bratislava (UEBA).
  • Depuis juin 2014 : Membre du programme de recherche interdisciplinaire Sorbonne Paris Cité « Politiques de la terre à l’épreuve de l’Anthropocène : Monde, échelles, données », coordonné par Bruno Latour ; en charge avec Claude Grasland et Edouard Kaminski du pilotage de l’axe de recherche sur les « Risques et médiatisation des catastrophes » ; membre du comité exécutif du programme.
  • Mars 2010-octobre 2011 : Membre du projet « Le droit et les droits : sociologie du Médiateur de la République », coordonné par Anne Revillard, CERAL – projet de recherche financé dans le cadre de l’appel à projets « Les ordres professionnels et les autorités de régulation, manifestations du pluralisme juridique », Mission de recherche Droit et Justice

Responsabilités administratives, recherche et valorisation

  • Fonctions administratives :
    • Depuis octobre 2011 : Coresponsable, avec Muriel Tapie-Grime, de la mention « science politique », UFR Droit, Sciences Politiques et Sociales de l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité.
    • Depuis mai 2009 : Responsable du Master 2 de science politique, mention « Coopération internationale et ONG » (en coresponsabilité avec Christel Cournil depuis juin 2014), UFR Droit, Sciences Politiques et Sociales de l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité.
    • Depuis octobre 2011 : Coresponsable, avec Virginie Roche, du Master 1 de science politique, mention « Relations et échanges internationaux », UFR Droit, Sciences Politiques et Sociales de l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité.
    • Depuis avril 2015 : Membre extérieur du département Etudes européennes, Institut d’Etudes Européennes – Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle.
    • Janvier 2011-décembre 2014 : Membre du Conseil d’UFR, collège B , UFR Droit, Sciences Politiques et Sociales de l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité.
    • 2012-2013 : Assesseur du Doyen de l’UFR, UFR Droit, Sciences Politiques et Sociales de l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité.
  • Recherche :
    • Depuis janvier 2015 : Membre du conseil scientifique du Centre de Recherche sur l’Action Locale (CERAL) [EA 3968].
    • Juin 2010-juin 2012 : Directeur adjoint du Centre de Recherche sur l’Action Locale (CERAL) [EA 3968].
  • Enseignements actuels (à l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité) :
    • CM de Justice pénale internationale (Master 2 Coopération internationale et ONG – 12h/an ; en partenariat avec Amnesty International à partir de 2012).
    • CM « Ingénierie de projets humanitaires » (Master 2 Coopération internationale et ONG – 10h/an).
    • CM de Méthodologie de la recherche (Master 2 Coopération internationale et ONG – 10h/an).
    • CM « La gouvernance locale et ses acteurs » (Master 2 Conseil aux collectivités territoriales – 15h/an).
    • CM de « Politiques d’intégration européenne » (Master 1 Relations et échanges internationaux – 30h/an).
    • CM « Tendances contemporaines des politiques publiques (Master 1 Politique et Action Publiques – 30h/an).
    • CM de Sociologie de l’action collective et des mouvements sociaux (Licence 3 de Science politique et sociologie – 33h/an).

Les ouvrages les plus représentatifs

  • BOSSY, Thibault ; EVRARD, Aurélien ; GOURGUES, Guillaume ; HOEFFLER, Catherine ; RIBEMONT, THOMAS, Politiques publiques, Paris, Foucher 2015.
  • RIBEMONT, Thomas, Introduction au Droit des étrangers en France, Louvain-la-Neuve, De Boeck, 2012, recension par Marie-Laure Basilien-Gainche dans la Revue Française de Science Politique, vol. 63, n° 3-4, juin-août 2013.
  • REVILLARD, Anne (directrice du Rapport) ; BAUDOT, Pierre-Yves ; CHAPPE, Vincent-Arnaud ; RIBEMONT, Thomas, La fabrique d’une légalité administrative. Sociologie du Médiateur de la République, Paris, Mission Recherche Droit et Justice, 2011.
  • BAUDOT, Pierre-Yves ; RIBEMONT, Thomas (dir.), Science politique, Paris, Ed. Foucher, collection « LMD », novembre 2010, 2e édition actualisée, janvier 2013.

Les 5 articles les plus représentatifs

  • DEVES, Maud H. ; KOMOROWSKY, Jean-Christophe ; RIBEMONT, Thomas, « Sciences de la Terre et action publique. Etude comparée de deux gestions de crise : les éruptions de la Soufrière de Guadeloupe et de Soufrière Hills (Montserrat », Politiques et société, à paraître.
  • EVRARD, Aurélien ; RIBEMONT, Thomas, « Les politiques publiques européennes sont-elles forcément dépolitisées ? », Cahiers de la Nouvelle Europe, n° spécial « L’Union européenne : un espace politique à la croisée des chemins », dirigé par Marie-Claude Esposito et Christine Manigand,  n° 20, 2015.
  • RIBEMONT, Thomas, « Los historiadores chartistes (archiveros paleógrafos) en el centro del caso Dreyfus », Políticas y constitucionalismo, volumen I, número 2, enero-junio 2014.
  • RIBEMONT, Thomas, « La « traversée des frontières » : l’expertise historienne en France. Un usage de la notion d’expertise », in Damay, Ludivine ; Denis, Benjamin ; Duez Denis (dir.), Conclusion de Pierre Lascoumes, Savoirs experts et profanes dans la construction des problèmes publics, Bruxelles, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 2011.
  • RIBEMONT, Thomas, « Les historiens chartistes au cœur de l’affaire Dreyfus », Raisons politiques, « Théories en crise », numéro coordonné par Frédérique Matonti et Daniel Mouchard,  n° 18, Paris, Presses de Sciences Po, 2005.