CV

Mail

Projet de thèse

Titre provisoire : Introduction des nouvelles technologies dans les réponses humanitaires en Afrique subsaharienne : enjeux, défis et perspectives.

À l’ère de la digitalisation intégrale, quels sont les enjeux autour de l’utilisation des nouvelles technologies comme solution innovante pour une meilleure gestion des crises humanitaires en Afrique subsaharienne ?

Pour répondre à cette interrogation, notre étude portera principalement sur les technologies suivantes : d’une part le Cash Transfer (usage des téléphones mobiles), c’est un programme de transfert monétaire utilisé pour répondre aux besoins relatifs à la nutrition, l’eau, l’abris, l’éducation, la santé, etc. des personnes réfugiées et déplacées. D’autre part la télémédecine, celle-ci permet d’assurer l’assistance sanitaire et l’accès a des soins spécialisés
dans des zones de crise difficiles d’accès. De plus, la télémédecine constitue un levier d’optimisation des soins réservés aux personnes vulnérables aussi bien dans les contextes d’urgence qu’en période de résilience.
Notre intérêt pour ces technologies se justifie par leur caractère incontournable et leur rôle indispensable pour la résolution des crises humanitaires. Elles permettent une identification rapide, un accompagnement continu, une prise en charge et un suivi régulier des personnes victimes des crises humanitaires.
On peut aussi constater que ces nouvelles technologies permettent d’apporter des réponses efficaces aux problèmes liés à : l’insuffisance alimentaire, l’absence des structures éducatives, le manque de logement, la quasi inexistence des services de santé, le manque d’emploi, le déficit sécuritaire etc. Il faut noter qu’il s’agit d’une problématique qui existe déjà, et à laquelle nous proposons donc des solutions alternatives plus efficaces. En effet, les nouvelles technologies sont désormais présentes dans toutes les sphères et le secteur de l’humanitaire ne saurait rester en marge de cette évolution. Notre étude se limite à l’Afrique subsaharienne, puisque cette zone géographique apparaît aujourd’hui comme le foyer de conflits majeurs et se trouve confrontée à des crises humanitaires très importantes. Au regard de la recrudescence de ces crises humanitaires dans cette partie du globe, de nombreuses initiatives et réflexions sont en cours, en vue d’apporter des solutions innovantes. Notre travail s’inscrit dans cette dynamique.

Sous la direction de Marc SMYRL, professeur de science politique, CEPEL – Université de Montpellier.