Courriel

Tél: +33 (0)4 34 43 28 45

Parcours professionnel

  • Depuis février 2005 : Université Montpellier, Maître de Conférences en Science politique. Chercheure au CEPEL.
  • 2003/-2005 : Université Montpellier 1, ATER département de Science politique.
  • 2002 – 2003 : RTE (Réseau de transport électrique) / CNDP (Commission nationale du débat public) : Membre du collège des scrutateurs dans le cadre du Débat préconisé par la CNDP au maître d’ouvrage RTE (ligne à très haute tension dans le Lot).
  • Observatoire des politiques publiques en Europe du Sud (OPPES) : chargée de recherche.
  • 1998 – 2002 : ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) – Paris. Contrat de recherche doctorale.
  • 1997 –1998 : AGOH – OH Groupe -Paris. Consultante. Etudes et conseil (gestion de conflits environnementaux) pour le compte de divers groupes industriels (Ciments Français/Italcemnti/Calcia, Lafarge Ciments, Total).
  • 1994 – 1997 CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) – Paris. Chargée d’étude et de recherche à l’Observatoire de la fonction publique territoriale.

Diplômes

  • 1998-2003 Doctorat de Science Politique de l’Université Montpellier 1.
  • Thèse : Les industriels, l’environnement et la négociation de l’action publique. Le cas de l’industrie cimentière, sous la direction de Jean-Pierre Gaudin,
    Mention très honorable, avec félicitations du jury à l’unanimité. Jury : Paul ALLIES, Professeur de science politique (Président), Bernard BARRAQUE, Directeur de recherche au CNRS, Jean-Pierre GAUDIN, Professeur de science politique (directeur de thèse), Patrick HASSENTEUFEL, Professeur de science politique (rapporteur), Danny TROM, Chargé de recherche au CNRS (rapporteur).
  • 1993 DEA de Sciences politique “Gouvernement local et administration locale”, , Sciences Po Bordeaux.
  • 1992 Diplôme de Sciences Po Bordeaux, Section Politique et Sociale

Prix, distinctions et Coordination ou participation à des projets de recherche

  • Grand Prix de thèse de la faculté de droit de Montpellier.
  • Programme Surfood (Sustainable urban food systems), financé par Agropolis Fondation, coordonné par Nicolas Bricas (CIRAD, UMR Moïsa), 2013-2015, co-responsable de l’axe « Gouvernance ».
  • Programme GEDI (gouvernement européen des industries), financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) – coordonné par Andy Smith (SPIRIT, UMR 5116, IEP Bordeaux), 2009-2012.
  • Projet GOUVINNOV (Gouvernance des territoires et développement rural), financé par le Programme PSDR, 2009-2011, coordinateur scientifique pour le CEPEL.
  • Programme PAECE (Pour une approche écologique des comportements électoraux), financé par Agence Nationale de la Recherche – coordonné par Jean-Yves Dormagen (CEPEL, UMR 5112, Montpellier), 2006-2009.
  • Recherche bilan du programme « Nouveaux commanditaires » de la Fondation de France, financé par la Fondation de France sous la direction d’Emmanuel Négrier (CEPEL -CNRS), Paris, 2005.
  • Un débat sans conséquences ? Une analyse des effets politiques et sociaux du débat local sur le renforcement de l’alimentation électrique du Lot, financé par Réseau de transport électrique, (RTE), co-reponsable avec avec Loïc Blondiaux (CERAPS), Isabelle Ras (GRETS) et Eric Drocourt (GRETS) janvier 2004.
  • Programme « Groupes d’influence et processus de décision dans le domaine de la Défense, Approches comparées, sous la direction de William Genieys (CEPEL-CNRS), pour le Centre des Hautes Etudes de l’Armement (CHEAr), Ministère de la Défense, Paris, juin 2003.

Responsabilités administratives, recherche et valorisation

  • Co-fondatrice du Master 2 Métiers des éludes et du conseil en 2008 et co-directrice jusqu’en 2013.
  • Directrice du Master 1 de science politique depuis 2007.
  • Co-encadrement de thèses : Romain Suchet, La gestion du nucléaire en crise. Une étude à travers les représentations des gestionnaires de crise, (direction : J.-Y. Dormagen), soutenue le 9 janvier 2014.
  • Co-encadrement de thèses : Nicolas Ferran, La démocratie de proximité dans les exécutifs municipaux montpelliérains (1977-2011). (re)configurations clientélaires d’un offre municipale, (direction : J.-Y. Dormagen), soutenue le 15 janvier 2014.
  • Co-encadrement de thèses : Ludovic Mariotti, La reforme de la sante au prisme des structures associatives : Jeux et enjeux de la réforme pour les associations du secteur Médico-social, (direction : J.-Y. Dormagen), en cours.
  • Participation à différents comités de thèse.
  • Participation à des colloque de valorisation : ex : Démocratie participative et dialogue environnemental, organisé par le ministère de l’Environnement, 5 mai 2015 Museum national d’histoire naturelle.
  • Peer reviewing pour les revues : Métropoles, Pôle Sud, Participations, Gouvernement et Action Publique, Géographie, Economie et Société.

Interactions avec l’environnement

  • 2014-2015 Assistance à maîtrise d’ouvrage pour Montpellier Méditerranée Métropole (MMM) : Projet P2A (Politique agricole et alimentaire), coordonné par Christophe Soulard, INRA.
  • 2012-2013 Collaborations diverses avec la Ville de Montpellier sur la démocratie participative, Organisation de la manifestation : Collectivités territoriales et chartes de la participation Journée nationale d’échange d’expériences, Montpellier, 22 mars 2013, Faculté de Droit et de Science Politique.
  • 2013-2015 Nommée garante de la concertation sur projet de gare nouvelle (Réseau Ferré de France, RFF).
  • Depuis 2010 Membre de l’Institut de la Concertation : Organisation de différents séminaires à Montpellier, participation aux rencontres de groupes de travail (ex : les garants de la participation).

Les 5 ouvrages ou chapitres d’ouvrage les plus représentatifs

  • Michel L., (2012), Les industriels et le développement durable, L’Harmattan.
  • Carter C., Cazals C., Hildemeir J., Michel L., Villareal A., (2014), « Sustainable Development policy: ‘Competitivity’ in all but name », in Jullien B. and Smith A. (eds), The EU’s Government of Industries: Omnipresent, Incomplete and Depoliticized, Oxford, Oxford University Press.
  • Blondiaux L., Michel L., (2009), «La mise en débat des dispositifs d’expertise » dans Boy D. et Brugidou M. (coord.), Le débat public, un risque démocratique ?, Paris, Lavoisier.
  • Michel L., (2008)« The French Cement Industry and the Environment », in Genieys and Smyrl, eds., Accounting for Change, New York, Palgrave Macmillan.
  • Gaudin J .-P., Michel L., (2006), « La « très haute tension » et les sciences du débat public », (en collaboration avec Jean-Pierre Gaudin), dans Ihl O. (dir.), Les « sciences » de l’action publique, PUG.

Les 5 articles les plus représentatifs

  • Michel L., (2015), « L’apprentissage de la norme participative dans les politiques d’environnement industriel. Le cas de l’industrie cimentière. « , Politiques et Management public, 32/1, janvier-mars.
  • Avec Rey-Valette H., Chia E., Mathé S., Michel L., Nougarèdes B., Soulard C., Maurel P., Jarrige F., Barbe E., Guiheneuf P.Y., (2014), « Comment analyser la gouvernance territoriale ? Mise a l’épreuve d’une grille de lecture », Géographie Économie Société, 16, pp 65-89.
  • Vimal R. Mathevet R., Michel L., « Entre expertise, technocratie et jeux d’acteurs : peut-on penser collectivement une politique de gestion intégrée de la nature ? », Natures, Sciences, Sociétés, 4/2012.
  • Genieys W., Michel L., (2006),« Au-delà du complexe militaro-industriel, le rôle d’une élite sectorielle dans le programme du char Leclerc », , Revue française de sociologie, 47-1.
  • Genieys W., Michel L. (2005), « The invention of Leclerc Tank », French Politics , 3.