La prochaine séance du séminaire du CEPEL (UMR 5112) aura lieu le vendredi 29 mars 2019 à 10h en salle 006 (bâtiment 2) à la Faculté de Droit et de Science politique de Montpellier (Rue Cardinal de Cabrières, 34000 Montpellier).

Nous aurons le plaisir de recevoir Julien Talpin et Julien O’Miel qui présenteront l’ouvrage collectif co-dirigé avec Franck Frégosi : L’islam et la cité. Engagements musulmans dans les quartiers populaires, paru aux Presses Universitaires du Septentrion en 2017.

L’intervention sera discutée par Arthur Groz, Manon Ratel et Roman Vareilles, doctorant.e.s au CEPEL.

Résumé :
L’islam constitue aujourd’hui un objet conflictuel dans le champ politique français. Il serait vecteur de repli sur soi ou l’objet d’instrumentalisations politiques. Pourtant, à distance des discours globalisants présents dans l’espace public et médiatique, ce livre entend démontrer que cette religion peut constituer une ressource dans la mobilisation d’acteurs que tout prédisposait à l’apathie, dans un contexte où la laïcité contraint les formes d’engagement s’appuyant sur l’expérience religieuse. Il vise tout particulièrement à défaire les analyses qui feraient agir la « communauté musulmane » comme un seul et même groupe social homogène. En suivant les acteurs au plus près dans différents quartiers populaires, ce livre restitue les contraintes très fortes qui pèsent sur l’action collective des groupes minoritaires. À rebours d’une lecture qui n’y verrait que des revendications « communautaristes », cet ouvrage démontre que les engagements inspirés de l’islam recherchent avant toute chose l’égalité.

Julien Talpin est chargé de recherche en science politique au CNRS, membre du CERAPS (UMR 8026) et co‑rédacteur en chef de la revue Participations. Ses travaux portent sur l’engagement et la participation dans les quartiers populaires. Il a notamment publié Community OrganizingDe l’émeute à l’alliance des classes populaires aux États-Unis,Raisons d’agir, 2016.

Julien O’Miel est maître de conférences en science politique à l’Université de Lille et membre du CERAPS (UMR 8026). Ses travaux portent sur les circulations transnationales des dispositifs de démocratie participative et sur la cartographie de la pauvreté. Il est notamment l’auteur de « Modèle ou mirage ? Circulation et réappropriation de la politique régionale participative toscane », Participations, 1/2016 (n° 14).

Plaquette : Séminaire CEPEL – L’islam et la cité